INFORMATION DES PAYS SCANDINAVES

 

Les Traditions nordiques des Clinker Boat (Bateaux à Clins) , inscrites sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO

 

Nous sommes extrêmement heureux d’annoncer que la tradition nordique des Clinker Boat (Bateau à clins) a été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. C’est la confirmation que la communauté internationale affirme clairement que ce patrimoine culturel doit être préservé pour la postérité. Cela signifie également qu’il est inscrit dans un contexte plus large et qu’il fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

 

C’est la première fois que l’UNESCO reçoit une candidature d’une région nordique unie. Tous les pays nordiques soutiennent une candidature conjointe à l’UNESCO pour inclure la tradition nordique des Clinker Boat sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Tous les ministères nordiques de la culture ont signé la nomination. Il en va de même pour environ 200 groupes de connaissances / entités qui peuvent construire ou utiliser des Clinker Boat traditionnels, y compris ceux des peuples Sami et Kven. Il s’agit d’un grand et important coup de pouce pour notre domaine. Le réseau Culture de la Côte nordique est à l’origine de l’initiative, qui a dirigé l’effort nordique . Les autres initiateurs sont des constructeurs de bateaux, des musées, des factions côtières et d’autres associations locales.

À propos des Clinker Boat , Bateau à clins :

Le Clinker Boat est un type de bateau nordique spécial, qui depuis environ deux mille ans a été d’une grande importance pour l’utilisation de la mer par les habitants du Nord. La diversité est grande, mais la méthode de construction est presque la même dans toute la région nordique. Pendant des générations, les bateaux ont lié les peuples nordiques d’un océan à l’autre, ont ramené les pays nordiques dans le monde et le monde dans les pays nordiques. À long terme, le Clinker Boat et la connaissance de l’utilisation - l’équipage marin - peuvent disparaître. Cette inscription assure la visibilité et la prise de conscience de l’importance du patrimoine culturel immatériel en général et des traditions des Clinker Boat en particulier.

Quelles sont les obligations des États participants ?
Tous les pays nordiques ont ratifié la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et ont des obligations à cet égard. Entre autres choses, les États doivent prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection du patrimoine culturel immatériel qui existe sur leur territoire, ainsi que des mesures pour assurer la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel présent sur leur territoire avec la participation des communautés, des groupes et des organisations non gouvernementales concernées et pour assurer la viabilité du patrimoine culturel immatériel, y compris l’identification, la documentation, la recherche, la préservation, la protection, la promotion, l’amélioration, la transmission et l’éducation ainsi que la renaissance des divers aspects de cet héritage.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question :
Tore Friis-Olsen: tore@kysten.no, +47 922 04 874
Johanne Engelund Tjøsvold: johanne@kysten.no, +47 481 98 257

Vennlig hilsen/Best regards
Johanne Engelund Tjøsvold
Forbundet KYSTEN

 

À propos des Clinker Boat , Bateaux à Clins* :

 

Les Clinker Boat nordiques sont de petits bateaux en bois ouverts d’une longueur comprise entre cinq et dix mètres. Depuis près de deux millénaires, les peuples de la région nordique construisent des bateaux à Clins en utilisant les mêmes techniques de base: les planches minces sont fixées à une colonne vertébrale, et les planches qui se chevauchent sont fixées ensemble avec des rivets métalliques, des chevilles en bois ou des cordes.

 

Bateaux à clins
*Clins: une bordaille est dite "assemblée à clins" quand les planches qui la constituent se chevauchent de haut en bas sur un quart ou un tiers environ, à la manière des tuiles d'un toit. Cette technique, qui viendrait des peuples scandinaves, a touché principalement, sur les rivières, les bateaux de la Loire, certaines gabares de Charente, et les foncets de la basse Seine. On la trouve aussi sur de nombreux types de bateaux de mer.
Le mot a formé celui de "déglinguer" qui désigne l'opération consistant à disloquer un bateau assemblé à clins.
Etymologie : le norrois klink.

Source : https://www.vds-phl.fr/article-clins-38419448.html

Clinker Boat.png
rosebleu.png