rosebleu.png

La Chambre de Commerce de Marseille : Un Patrimoine à Vendre ! Un Musée à vendre !

 

La Chambre de Commerce de Marseille a décidé de vendre aux enchères les œuvres d’art et les objets du Musée de la Marine . C’est le Patrimoine des Marseillais qui risque de s’éparpiller !

Fédérations , Associations , Public , Politiques , Réagissons  ensemble !

Mais avant un peu d’histoire …

La Chambre de Commerce de Marseille a été créée le 5 août 1599 pour organiser la protection des navires marchands français contre les pirates en mer Méditerranée. Elle est reconnue par lettres patentes d'Henri IV le 15 avril 1600

La disparition de la marine à voile à la fin du XIXe siècle émeut « le public et la presse locale ». La Chambre de Commerce décida alors, en 1929, après une première exposition consacrée à la marine à vapeur, de se doter d’un « Musée de la marine marchande ». Ouvert au public en 1934 au palais de la Bourse sous le nom de « Musée d’Histoire de la Chambre de Commerce  », le musée rouvrit en 1946 au Parc Chanot sous le nom de « Musée de la Marine et de la France d’Outre-Mer », puis retourna en 1969 au Palais de la Bourse (ill. 1) sous le nom de « Musée de la Marine de Marseille ». Il a fermé en 2018... Pour laisser place à une Brasserie ….

Le Musée de la Marine c’était environ 11 500 peintures, 1 100 objets historiques divers (maquettes de bateaux, tableaux, véhicule de collection…), 80 000 ouvrages et environ 5 100 affiches publicitaires » ! Sans oublier les 9 000 cartes et plans ou encore les 30 000 photographies . Des centaines de chercheurs ont consulté ses 4,5 km d’archives .

CCI 1.png
CCI 2.png

Comment est-ce possible ?

Le Musée de la Marine n’a jamais reçu l’appellation « Musée de France » Ce qui aurait garanti l’inaliénabilité de ses collections . Mais faut-il une telle protection pour sauvegarder notre Patrimoine Méditerranéen ?

La CCI tente d’expliquer qu’elle met en vente pour éviter la dégradation des œuvres et « Offrir aux Marseillaises et Marseillais la possibilité de se réapproprier, de découvrir et redécouvrir et de profiter pleinement de son patrimoine historique et culturel, voici le seul et unique objectif qui nous guide et nous guidera. Cette culture et ce patrimoine nous font devoir. »

Comment accepter ce discours quand la dispersion est inévitable !

P. Georges

 

Sources : La Provence du 07 Mars 2022 , La Marseillaise du 04 Mars 2022, La Tribune de l’Art du 04 Mars

Photos Wikimédia Domaine Public